Oro, Martín. Contratenor

Martin_OroMartín Oro, contratenor

D’origine italienne, Martín Oro est né à Buenos Aires où il vit ses premières émotions lyriques en tant que petit chanteur au Chœur d’Enfants du Teatro Colón. Parallèlement il étudie l’alto, se perfectionnant plus tard dans la classe de Youri Bashmet au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Il fixe son choix sur le chant et accomplit des études supérieures en Suisse – ou il habite aujourd’hui – avec les meilleures mentions, aux Conservatoires de Fribourg et Neuchâtel, ainsi qu’auprès de la prestigieuse Schola Cantorum Basiliensis. Ses professeurs sont des artistes de grande renommée : René Jacobs, Richard Levitt, Marie-Françoise Schuwey et Jeanne Roth.

Martín Oro s’est rapidement révélé comme une voix souple et une personnalité flexible, à même de chanter avec autant de naturel le répertoire sacré que l’opéra, les rôles héroïques que ceux de caractère. Très apprécié par la chaleur, la puissance et la grâce de sa voix d’alto, il chant comme contre-ténor soliste sous la direction de Nikolaus Harnoncourt, Christophe Rousset, René Jacobs, Christophe Coin, Jordi Savall, Joshua Rifkin, Helmuth Rilling, Michel Corboz, W.Kuijken, Paul Goodwin, Chiara Banchini, Martín Gester, Eduardo López-Banzo, Gabriel Garrido ou Peter Neumann.

Parmi les nombreux rôles qu’il a tenu figurent Anfinomo dans « Il ritorno d’Ulisse in Patria» de Monteverdi (Opernhaus de Zurich), Orphée dans « Orfeo e Euridice » de Gluck (Teatro Guaira, Brésil), Nireno dans « Giulio Cesare » de Haendel (Cité de la Musique), Dydimus dans « Theodora » de Haendel (Opéra de Montpellier), Arnalta dans « L’incoronazione di Poppea » (Teatro Massimo di Palermo), Fernando dans « Don Chisciotte della Mancia » (Liceo de Salamanca), Obéron dans « A Midsummer Night’s Dream » de B. Britten (Opéra de Fribourg), Fedra dans « Arianna » de B. Marcello (Basel Stadt Theater), Daniel dans « Belshazzar » de Haendel (avec Collegium Vocale Gent), Emone dans « Antigone » de Traetta (Opéra de Bienne), Grifone dans « Oralando finto pazzo » de A.Vivaldi (Théâtre des Champs-Élysées), etc.

Martín Oro a participé à de nombreux enregistrements radiophoniques : « Il Primo Omicidio » de Scarlatti pour la radio autrichienne « ORF » dirigé par René Jacobs ; « Stabat Mater » de Pergolesi et Vivaldi pour « Radio France » et la « BFN » hollandaise ou des récitals en soliste pour « Espace 2 » (Radio Suisse Romande). Plusieurs disques compacts complètent son intense activité : tout récemment des cantates et duos de Benedetto Marcello pour la maison « Tactus », « L’Incoronazione di Poppea » et « Il Ritorno d’Ulisse in Patria » de Monteverdi (Arnalta, Anfinomo) pour K617 et DVD pour Arthaus Musik, Stabat Mater de G. Abos pour Cyprès, « La Nemica d’Amore » de G.Bononcini pour Zig-Zag Territoires, «Colpa, Pentimento e Grazia » de A.Scarlatti pour Harmonia Mundi, « Athalia » (Joas) de Händel pour MDG, « Orlando finto pazzo » (Grifone) pour Opus 111.

Parmi ses projets futurs, il tiendra le rôle de Dardano dans « Amadigi » de Händel, avec l’ensemble Concerto Italiano, dirigé par Rinaldo Alessandrini, au Teatro Olimpico di Roma. Il sera à nouveau Joad au Théâtre Colón de Buenos Aires, et sous la direction de Martin Gester, Oloferne dans la « Giuditta » de A. Scarlatti. il continuera une série de récitals avec les ensembles Stradivaria, Ensemble 415, ainsi qu’en duo avec la luthiste Monica Pustilnik.